Quelques grandes dates dans l’histoire de Exomburgo

1207 Les Venitiens occupent l’ ile de Tinos et la donnent aux freres Andreas et Jeremias Ghisi, pour la gouverner. La famille Ghisi gouvernera l’ ile pendant 183 ans (1207-1390). Avec leur arrivee ont commence aussi les grands travaux pour la construction de la grande forteresse a Exomburgo.

1390 Le dernier descendant de la famille Ghisi, Bartholomee III, meurt sans heritiers, et le gouvernement de l’ ile revient a la democratie de Venise, qui regle l’ affaire selon ses interets.

1480-1490 Reconstruction des grands tours du chateau, selon les donnees defensives et les necessites de l’ epoque.

1537 Chairetin Barbarossa occupe Tinos et les autres iles des Cyclades pour le compte du Grand Sultan.

1538 Un an apres, les Venitiens reprennent l’ile, et Venise refait des fortifications a Exomburgo, recommencant presque a zero. L’architecte de cette ?uvre monumentale etait le venitien Maregiti (mort en 1561).

17e s. Eglises qui sont mentionnees dans la forteresse: la cathedrale catholique (dediee a la Vierge), Sainte Barbe (residence du pretre orthodoxe), Sainte Trinite, Sainte Sophie, et encore une autre eglise dediee a la Vierge (La Toute-Pure).

1663 Installation des jesuites a Tinos. Le premier jesuite installe est originaire de Tinos, le pere Michel Albertini.

1682 Par decret edite le 1.7.1682, Jean-Baptiste Scoutaris cede provisoirement aux jesuites l’ eglise de Sainte Sophie, pour usage de chapelle privee.

1697 Ce meme Jean-Baptiste Scoutaris, par un nouveau decret date du 1.2.1667, cede definitivement aux jesuites l’eglise de Sainte Sophie.

1715 Mois de juin. Apres une offensive reussie et l’eloignement de l’ennemi, le recteur de l’ile et le reviseur qui s’y trouvait aussi, ayant eu peur, apres avoir conclu avec l’ envahisseur un accord-traite, ont cede la forteresse aux Turcs. La manie de ces derniers etait telle, qu’ils ont tout aplati, les murailles aussi bien que les maisons. C’est ainsi que, dans l’humiliation, a pris fin la presence venitienne a Tinos, une presence qui a dure 508 ans.

1722 Le 26.1.1722, l’eveque catholique de Tinos cede aux jesuites la chapelle de Sainte Catherine qui se trouvait dans le Borgo (la nouvelle ville qui commence a se construire en dehors des murs, apres la destruction). Ils s’y installent, ayant d’abort refuse une installation a Loutra, offerte par Rome.

1724 Construction de l’ eglise qu’on voit encore aujourd’hui (le pelerinage actuel).

1725 Construction de la cathedrale catholique a Exomburgo, dediee a Saint Jean-Baptiste.

1771-1774 Tinos se trouve sous l’ occupation russe.

1828 On trouve pour la premiere fois mentionnee l’eglise orthodoxe de la Sainte Eleousa (la Vierge de la Grace). Elle appartenait a Jean Marizello. Aujourd’hui elle appartient au grand Pelerinage de la Vierge d’ Evanghelistria (de l’Annonciation).

1837 Les jesuites quittent Exomburgo et s’ installent a Loutra, dans une Residence nouvellement construite, ou ils s’y trouvent encore aujourd’hui (un petit musee interessant y est installe). Le dernier jesuite qui habita a Exomburgo etait le polonais Kutsinzki (il resta a Exomburgo jusqu’ en 1846).

1865 L’eglise de Saint Jean Baptiste ne fonctionne plus comme eglise Cathedrale. L’eveque est installe a Xinara.

1895 Les jesuites restaurent l’eglise de Sainte Catherine et la dedient au Coeur Sacre de Jesus. Il s’agit d’une initiative entreprise par les peres Romano et Destro.

1900 Inauguration par l’eveque Francois di Mento, de la grande Croix installee au sommet de la montagne. Grande foule des fideles y participe (le 4 novembre 1900).

1920 Mort du pere Louis Destro. L’eglise du Sacre C?ur de Jesus reste quelque peu abandonnee.

1940 Le pere Dominique Voutsinos est nomme a Tinos.

1941 La Communaute des jesuites decide le renouvellement de l’ eglise du Sacre Coeur de Jesus et confie l’oeuvre au pere Dominique Voutsinos. Blaise Petovits est le responsable des travaux. La nouvelle inauguration est celebree en la fete du Christ Roi (dernier dimanche d’ octobre).

1947 L’ancienne cathedrale, l’eglise de Saint Jean-Baptiste, tombe en ruines.

1951 Durant la fete patronale du pelerinage (2e dimanche de juillet) est celebree aussi l’ inauguration du monument aux morts des catholiques tombes dans l’armee durant les deux guerres mondiales et la guerre civile en Grece (periode 1912-1950). Ils y sont inscrits 327 noms. Le monument ainsi que le sanctuaire de l’ eglise sont l’oeuvre du tiniote sculpteur Jean Filippotis.

1958 La route etant construite aux frais et par les soins de l’eglise, la premiere voiture arrive jusque dans la cours du pelerinage.

1968 L’ensemble des batiments est relie au reseau de l’electricite de Grece.
1970 Avec l’amelioration de la route montante un autobus arrive pour la premiere fois jusqu’a l’entree de la grande cours.
1972 Le pelerinage est relie aussi au reseau du telephone (ÏÔÅ).


Aujourd’hui, avec une installation d’hotellerie complete (cuisine / salle a manger equipees pour desservir une cinquantaine de personnes a la fois), des dortoirs spacieux avec leurs installations de proprete et d’hygiene correspondantes, des chambres a deux ou trois lits avec salle d’eau pour chacune, l’espace du pelerinage, retire du grand bruit mais dans un site tres agreable, est a la disposition de ceux qui cherchent un lieu pour se retirer et prier ou encore a des groupes de jeunes qui veulent combiner des vacances et le repos du corps avec une recherche spirituelle et la priere.

Pour plus d’informations s’adresser:
P. Sebastien Freris
Loutra - 842 00 TINOS
Tel. (30 / 283) 51 492

PELERINAGE PANHELLENIQUE
DU
SACRE - COEUR

EXOMBURGO
TINOS

back